Du Load Balancing pour les routeurs, à quoi ça peut bien servir ?

Simple : imaginez vous avez deux sorties vers internet (exemple : deux accès internet dans votre entreprise), le but étant de faire de la disponibilité en cas de crash du routeur qui permet de sortir.

Principe de base : il y a deux routeurs sur internet (les deux routeurs WAN), il vous faut donc deux routeurs dans votre entreprise. C'est obligatoire : un routeur par accès au WAN !

Là où le GLBP entre en jeu :

Vous vous imaginez devoir configurer deux passerelles par défaut, ou bien les modifier quand un routeur crashe ? Pas moi ! Il faut donc que les deux routeur partagent une adresse IP en commun.

Jusque là rien de bien compliqué.

Vu le fonctionnement du modèle OSI, il faut que cette adresse IP ait une adresse MAC (sinon la table ARP, dont le TTL des enregistrements est de 15 minutes, risque d'avoir du mal à suivre en cas de panne). Ca tombe bien, c'est prévu avec. Heureusement !

De plus, chaque routeur dispose d'un certain poids, qui permet de choisir quel routeur sera utilisé en priorité.

On définit donc l'adresse IP GLBP comme passerelle par défaut des postes des terminaux. En cas de crash, la bascule se fait en 1/4 de seconde.

Et l'administration des routeurs alors :

Chaque routeur ayant une adresse IP bien à lui (avec son adresse MAC associée), il suffit de s'y connecter pour les configurer individuellement.

Ce n'était pas si compliqué, non ?

Et un schéma pour résumer :

GLBP

Un site web pour aller plus loin : ICI